Site officiel de la Mairie deVilleneuve de BergBlason Villeneuve de Berg
Vous êtes ici  »  Villeneuve-de-Berg   »  Histoire & Patrimoine

Un peu d'Histoire

quelques photos de villeneuve1284 Fondation de la ville, « copropriété » indivise du Roi de France

Philippe III le Hardi, fils de Saint Louis (qui trouve là l’occasion d’affirmer son autorité sur les terres occitanes) et des moines cisterciens de Mazan (venus créer une « grange » en terre plus clémente, mais où leur sécurité est bientôt menacée). Protection Royale, exemption d’impôts…amènent officiers royaux, commerçants et artisans.

Guerre de Cent Ans 
Les remparts sont prolongés et haussés pour protéger la cité des bandes de pillards.
La riche famille des Astars dont un des membres est promu Bailli du Vivarais, marque l’architecture villeneuvoise.

quelques photos de villeneuveXIVè siècle
Riche et commerçante, Villeneuve de Berg devient à majorité calviniste. Les fils du négociant de Serres joueront un rôle important :

Jean de Serres, élève de Calvin à Genève, pasteur, historiographe de Henri IV.

Olivier de Serres, non moins ardent huguenot, se livrera, sur les 150 ha de son domaine du Pradel, à une réflexion et une étude de la vie rurale s’appuyant sur l’expérimentation et la pratique. Il publie le résultat de ses recherches dans « Le Théâtre d’Agriculture et Mesnage des Champs » qui lui vaudra le renom de « 1er agronome de France ».

 

1670 La religion protestante, qui restait avant 1685 celle d’un tiers des habitants, devient clandestine. Le Villeneuvois Antoine Court réorganise les églises réformées, sans quitter la clandestinité. Il émigre à Lausanne et il deviendra, auprès des souverains européens, le porte-parole des protestants français. Il sera le formateur des pasteurs du « Désert ».

quelques photos de villeneuve

XVIIIè siècle 
Villeneuve, siège d’une sénéchaussée et d’une maîtrise des eaux et forêts, est la capitale administrative et judiciaire du Bas-Vivarais, dépendant de l’intendance de Montpellier. Des grands procès, comme celui des « Masques Armés », s’y déroulent à la veille de la Révolution.

1789  On choisit à Villeneuve de Berg les députés du Bas-Vivarais pour les États Généraux. Mais lorsque la sénéchaussée du Vivarais devient département de l’Ardèche, Villeneuve perd son rang de capitale. Juristes et fonctionnaires émigrent, et avec eux, disparaît tout le prestige lié à la Royauté.

2006 Aujourd’hui, la vieille bastide royale a laissé la place à un bourg dynamique qui a connu un essor prodigieux depuis quarante ans grâce à deux élus, Pierre CORNET, député-maire, et Claude DEJEAN, directeur de l’Hôpital local puis maire. Villeneuve de Berg, qui comptait 2 731 habitants en 1856, est passée de 1 218 habitants en 1954 à plus de 3 000 en ce début de 21ème siècle. L’hôpital comptait 525 lits en 1978. Il reste avec une capacité de plus de 400 lits et 380 employés, le plus grand hôpital local de France.

Copyright 2010-2017 Mairie de Villeneuve de Berg || Ardeche || Creation de sites internet en Ardeche : Zéfyx