Rechercher sur le site
Lou Pitchoun
Retrouvez le dernier numéro du journal municipal.
Lire Lou Pitchoun
Publié le 14/05/2021 à 12h06

Expo photo : Sur le sentier des granges...

Sur le sentier des granges...
Sur le sentier des granges...
L’exposition « Sur le sentier des granges »
Cette exposition a pour première intention de célébrer la poésie plastique
des « granges » qui émaillent notre région et de souligner l’importance visuelle
qu’elles occupent dans notre environnement. Une présence forte et sobre à la fois,
mais diluée dans les paysages de notre quotidien, et à laquelle on ne prête presque
plus attention. Il se dégage pourtant de ce patrimoine collectif une esthétique puissante
et intemporelle, imprimée dans l’inconscient visuel et culturel de tout un chacun.
Toutefois, rappeler leur présence à la fois discrète et éblouissante, donner envie de
(re)partir à leur découverte en suivant « le sentier des granges », ce n’est pas suffisant.
C’est pourquoi cette exposition a également pour intention de souligner l’état de fragilité
de certaines de ces « granges », d’alerter sur le fait que ce que j’appelle
« œuvres architecturales de la ruralité », est peut-être déjà « en voie de disparition ».
Que deviendraient ces champs, ces vignobles, ces collines, sans elles ?
La question de leur « sauvegarde » semble devoir se poser.

Benjamin Napolitano - @ponanofoto – ponanofoto@gmail.com - 06 70 03 49 43

Si aujourd’hui l’essentiel de mon travail est axé autour de la photo de paysage,
rural ou urbain, j’ai exploré, et j’explore encore, les différents domaines de la
photographie : portrait, graphisme, minimalisme, photo de rue, petits reportages,
concerts. Ces derniers temps, je m’intéresse à la « banale photographie » ou
« photographie de l’ordinaire ». Et depuis quelques temps, je renoue avec la
photographie argentique. La photographie est pour moi un moyen d’appréhender
le monde qui m’entoure. Elle me permet de ne pas en être un simple spectateur,
mais d’en faire partie, de m’y insérer, avec une conscience plus prononcée de ses
multiples réalités. Dans mon travail, j’attribue une part importante à l’esthétique et
je suis en recherche permanente de sobriété dans la composition de mes images.
Dans mes photos de paysages, l’approche graphique - le jeu des lignes, des courbes,
de la lumière – prédomine, et la présence humaine y est supprimée. En 2017, je
participe pour la première fois à une exposition collective à Sanilhac, dans le cadre du
4° Festival Lignes d'Art de Largentière. Suite à cette première expérience, je décide de
monter ma première exposition individuelle en août 2018, à l'Office de Tourisme
Berg et Coiron (Caveau de Montfleury, Mirabel) sur des paysages ardéchois insolites,
qui s’intitulait Sensations d’Ardèche : une déambulation photographique dans une Ardèche
hypothétique. En novembre 2018, on me propose de participer à une deuxième exposition
collective à Chomérac, pour les XXIIIèmes Rencontres Automnales. Décembre 2020, ma
deuxième exposition individuelle - Sur le sentier des granges - est annulée et reportée pour
cause de deuxième vague du covid. Ces dernières années, j’ai participé à des rencontres et
à des ateliers : auprès du photographe documentaire Fabien Dupoux (agence Hans Lucas),
du portraitiste grenoblois Pascal Chapuis et de photographes professionnels comme
Olivier Chomis, de Valence et Audrey Rolland, d’Aubenas. Début 2020, j’ai initié un projet
documentaire sur la troupe d’artistes amateurs locale « Les Enfarinés ». Projet mis entre
parenthèses, probablement jusqu‘en 2022, à cause du covid.
Filigrame Villeneuve-de-Berg