Rechercher sur le site
Lou Pitchoun
Retrouvez le dernier numéro du journal municipal.
Lire Lou Pitchoun
Publié le 15/06/2022 à 11h44

Exposition du 30 juillet au 27 août 2022 - Alain BARBIER

L'Hôtel Malmazet vous accueille pour une nouvelle exposition du 30 juillet au 27 août 2022. 

A l'occasion des festivités de l'été et des Mardis en Fête, l'exposition "Sorcières" sera ouverte aux horaires habituelles mais aussi tous les mardis soirs jusqu'à 22h00

Monsieur BARBIER sera présent les 2 et 16 août entre 20h30 et 22h pour une visite commentée ! (sur inscription préalable en mairie au 04 75 94 80 09). 


Flyer 148,5x210 Sorcieres 2022 pour diffusion internet v2-001

 
Le mot de l'artiste:

Je suis autodidacte et passionné d'histoire et d'écriture.

C'est en cherchant sur Internet des informations sur l'historique de mon village ardéchois que je suis tombé par hasard sur l'interrogatoire d'une femme, Ysabeau Cheyné, native de Saint-Martin l'Inférieur, sur les pentes du Coiron, qui, en 1656, fut incarcérée dans les prisons royales de Villeneuve-de-Berg, accusée de sorcellerie et brûlée en avril sur la place qui actuellement porte l'obélisque et qui était, à cette époque hors les remparts.
J'ai eu la chance d'avoir accès au document original qui est conservé aux archives diocésaines de Viviers.
S'en est suivi alors toute une étude sur le contexte historique, sur l'horreur des chasses aux sorcières en Vivarais, et dans toute l'Europe, durant plus de deux siècles, faisant des dizaines de milliers de victimes dont 80% furent des femmes.
L'époque est propice à ce thème, nombre de livres de qualité, parus ces dernières années, réhabilitent la cause des "sorcières" et celles des femmes en général.

Je me suis demandé alors pourquoi tant de haine ?
Deux années de recherches aboutirent à la parution d'un livre "Ô sorcières, laissez-moi vous déclarer ma flamme*" dans lequel j'y relate tout l'historique de cette peur que suscite une moitié de l'humanité à l'autre moitié. Peur générant la violence afin de pouvoir tenir à distance, diminuer, dominer et asservir cette ennemie : la femme.
C'est dans l'Histoire de l'Occident, celle des religions et des sociétés, de l'Antiquité à nos jours que se trouve la matière de cette "gynophobie". Et plus particulièrement à compter de la Renaissance (et non du Moyen Âge comme on le croit souvent) au travers de ce qu'on nomme maintenant les "chasses aux sorcières".
La (re)découverte de certains textes anciens et plus spécialement la publication du manuscrit original de l'interrogatoire d'Ysabeau Cheyné qui périt dans les flammes au milieu du XVIIe siècle à Villeneuve-de-Berg, nous aidera, je l'espère, à mieux approcher les causes de ces féminicides qui, sous d'autres formes, continuent hélas de faire notre actualité.

Mon livre se poursuit aujourd'hui par une exposition que Villeneuve-de-Berg me fait l'honneur d'accueillir en ses murs.
Logo Malmazet RVB
Filigrame Villeneuve-de-Berg