Site officiel de la Mairie deVilleneuve de BergBlason Villeneuve de Berg
Vous êtes ici  »  Villeneuve-de-Berg

INTERVENTION DE MONSIEUR PRADAL

INTERVENTION SAMEDI 26 FEVRIER 2011
de Claude PRADAL, Maire de Villeneuve de Berg

 

 

 Redoutable honneur pour le Maire de Villeneuve de prendre la parole devant plusieurs milliers de personnes.
Il est vrai que depuis quelques mois notre bourg est en première ligne de ce néfaste projet et cet honneur là, nous nous en serions bien passés.
Mais en signant un arrêté le 01 Mars 2010 avec une société américaine qui donne ses droits à Total et GDF Suez, le gouvernement mesurait mal les réactions des ardéchois.
Un quotidien national a écrit « les ardéchois se rebellent ». Il a vu juste.
Il est vrai que notre région du Sud Ardèche a un passé de rebelle depuis les protestants, les maquisards, la Résistance et bien d’autres…
Comment pourrait-il en être autrement aujourd’hui quand, de ce belvédère, on a une si belle vue sur les Cévennes et à nos pieds, les territoires agricoles vastes et productifs notamment le domaine agricole du Pradel cher à Olivier de Serres.
Et l’on voudrait, qu’au milieu de ce décor, on vienne installer des plates-formes de forage tous les 200 ou 300 mètres ? Quelle insulte à ceux qui travaillent ce sol depuis des générations et qui sont fermement attachés à leur terre et à leurs paysages comme à un patrimoine sans prix.
Car enfin si ce projet ne comporte aucun risque, pourquoi nous l’avoir caché ? Pourquoi ces projets ont-ils été développés quasiment en secret ?

 Accordés en Mars dernier en toute discrétion par JL Borloo, les permis de forer n’ont pas donné lieu à d’autres informations qu’une publication dans le journal officiel.
Pas un mot aux élus, ni aux associations.
Pourquoi cette opacité ?
Nous, élus de Valvignères ou de Villeneuve, n’avons reçu la visite de Monsieur HAMOU de GDF Suez qu’en octobre.
Il y a là un déni de démocratie d’un autre temps.
Comment peut-on, au 21ème siècle signer un permis national sans que les élus de base et les citoyens soient consultés
 Heureusement, la riposte a été à la hauteur de la gravité de l’évènement : motion des conseils municipaux, arrêtés, pétition qui a recueilli plusieurs milliers de signatures à Villeneuve, foules jamais aussi denses aux multiples réunions publiques (1200 personnes à Villeneuve, du jamais vu ! 800 à St Sernin, 800 à Vallon etc…).
Il est vrai qu’en deux mois, nous avons beaucoup appris sur les risques d’un tel projet et sur la technique d’extraction extrêmement consommatrice d’eau alors que nous sommes dans une région qui, l’été, peut souffrir de sécheresse, technique qui demande que l’on envoie dans le sous-sol, sable et produits chimiques dont la composition est tenue secrète car souvent très toxique et parfois cancérigène.
Cette eau va être récupérée à 50 %, mais la moitié restera dans le sous-sol d’où risque de pollution des nappes phréatiques et un danger pour l’écosystème.
 L’eau récupérée ne pourra être rejetée dans la nature sans dépollution. S’y ajouteraient une noria de camions sur les routes et une pollution visuelle avec les installations au sol.
Enfin pas rassurant du tout : la société Talisman qui exploite 300 puits de gaz de Schiste au Canada et aux Etats-Unis a décidé de stopper toutes ses opérations de fracturation hydraulique suite à un incident spectaculaire (les produits chimiques et le sable censé aider à écarter les failles de la roche et pousser à la surface le gaz emprisonné ont été projetés dans les airs).
Donc si nous laissions faire les conséquences pourraient s’avérer lourdes.
Ainsi dans l’Ardèche méridionale dont fait partie Villeneuve l’agriculture et le tourisme tiennent une grande place dans l’économie.
Les agriculteurs ont fait de gros efforts sur la qualité des produits notamment en bio.
Quant au tourisme il s’en trouverait profondément affecté de même que la qualité de vie, l’environnement, le patrimoine tout ce qui fait de l’Ardèche un département reconnu par tous comme un département sain.
Sur la commune de Villeneuve qui semble être en première ligne et rapidement concernée, l’économie locale serait gravement touchée car comme dans toute l’Ardèche méridionale le tourisme joue un rôle important.
N’oublions pas que la vieille bastide royale d’Olivier de Serres et d’Antoine Court est classée Station Verte de Vacances, qu’elle possède un camping 5 étoiles à proximité du lieu projeté, que la magnifique Vallée de l’Ibie conduit à la Grotte Chauvet.
D’ailleurs, des conséquences sur l’économie commencent à se faire jour puisqu’on m’a signalé que des ventes et des achats de maisons ou de terrains avaient été retardés autour des sites prévus.
Alors beaucoup d’inconvénients et d’incertitudes, pour quel bénéfice ?
Sans doute ni pour le particulier, ni pour les collectivités mais bien pour la multinationale groupe SUEZ qui voit ici le moyen de faire des bénéfices énormes.
Le droit à l’énergie pour toutes et tous est un droit qu’il faut rendre compatible avec les exigences d’un développement durable. D’autres solutions compte tenu de ce contexte existent pour planifier la transition énergétique.
Nous demandons donc une annulation de l’arrêté car un tel projet exige qu’un vaste débat public ait lieu avant toute exploration du sol français.
En cas de refus nous nous opposerons par tous les moyens à ce projet pour préserver l’avenir de nos enfants.
Il y a urgence car pour GDF SUEZ le calendrier des travaux est programmé avec au premier trimestre 2011 des études sismiques à Villeneuve, des forages à Villeneuve au 4ème trimestre 2011 puis en 2012 fracturation des puits de Villeneuve et forages des puits à Valvignères...
Ce planning reste à notre connaissance valable avec peut-être seulement un retard de quelques mois
Tout ce que nous avons fait jusqu’à aujourd’hui tant au niveau national que local a eu le mérite de faire réagir quelque peu les autorités gouvernementales et de nous montrer par leur déclaration que la partie était loin d’être gagnée.
Ainsi, Madame la Ministre ne nous a pas rassurés en désignant une mission et en suspendant l’autorisation. Elle n’annonce pas de remise en question du projet et ses paroles ne coûtent pas grand-chose ni au gouvernement ni aux groupes miniers titulaires du permis d’exploitation.
Plus graves : les modifications apportées au code minier simplifient la vie des prospecteurs mais aussi celle de ceux qui voudraient stocker le carbone ou exploiter les ressources sous-marines.
Ainsi pas d’enquête publique ou de concertation pour les permis de recherche, passage quasi-automatique du permis de recherche à l’autorisation d’exploitation, absence de sanction en cas de dommages à l’environnement ou de non respect des autorisations administratives, facilités à entrer et occuper le terrain d’autrui.
 Dans le Dauphiné Libéré du lundi 21 février, le ministre de l’industrie Monsieur Eric Besson fait des déclarations surprenantes et inquiétantes.
 A la question de sa réaction aux paroles du patron de Total qui disait à propos du schiste qu’ « il n’y a pas de sujet » Monsieur le Ministre répond que ce dont on parle aujourd’hui ce sont des permis d’exploration et non d’exploitation.
Il oublie volontairement de préciser que le planning de GDF Suez prévoit une fracturation à Villeneuve en 2012.
Il déclare également que l’ensemble des industriels adapteront leurs calendriers de travaux pour tenir compte des analyses résultant de la mission interministérielle. Il ajoute : « je crois qu’on peut leur en savoir gré » mais qui dirige ? Doit-on remercier les industriels d’attendre les résultats de la mission ? C’est un peu fort.

 Enfin de qui se moque-t-il lorsqu’il déclare que la posture qui consiste à écarter d’emblée toute recherche de solution est parfaitement irresponsable ? A qui donne-t-il cette leçon ? Les gens responsables sont ici, les irresponsables sont ceux qui veulent mettre à exécution ce projet.
 Tout cela pour dire qu’industriels et gouvernement ne sont pas prêts de lâcher et misent sur un essoufflement de notre mobilisation.
La foule aujourd’hui montre qu’ils se trompent.
Mais ce rassemblement « tous ensemble » n’est pas une fin en soi.
Il faudra poursuivre l’action, resté vigilants, continuer notre mobilisation citoyenne. Souvent on me pose la question : êtes-vous optimiste ?
Oui, je le suis quand je vois cette foule immense, oui je le suis quand je vois cette détermination. Alors faisons tout pour que ce projet ne puisse voir le jour et adoptons la fameuse formule « NO PASSARAN ».
 

Copyright 2010-2019 Mairie de Villeneuve de Berg || Ardeche || Creation de sites internet en Ardeche : Zéfyx